Le parcours bancaire du combattant

By | 22 mars 2015

Chers lecteurs,

Si vous suivez la saga du « projet liberté » alors vous deviez savoir que pour ce projet :

J’ai donc entre les mains un compromis signé et il me faut à présent trouver un financement.

Ici commence le parcours bancaire du combattant.

C’est tout naturellement que je me tourne vers mon banquier historique. Mes emprunts sont déjà chez lui, une partie de mon épargne également et il connait mon parcours bancaire mieux que n’importe qui.

Malheureusement, je tombe mal ! La période n’est pas idéale puisque nous entrons dans cette période estivale ou notre beau pays s’arrête purement et simplement de « tourner » – eh oui, juillet-août n’est pas la meilleure période pour négocier et obtenir un emprunt, sachez-le chers lecteurs.

Avec un peu d’attente (synonyme de perte de temps) et à force d’insister, la réponse de mon banquier historique tombe : NEGATIF !! Pas d’emprunt, pas de financement donc pas de « projet liberté »

La raison invoquée : « vous venez de changer de travail et  votre contrat est trop récent pour nous permettre de vous suivre »

« Ah bon ? Mais toutes ces années, j’ai remboursé mes emprunts auprès de votre établissement, j’ai épargné, j’ai souscrit à vos produits, à vos assurances, etc – ca ne compte pas ? »

Force est de constater que non, la fidélité n’est pas tout le temps récompensée.

Mais quelle est la vraie raison de ce refus ?

Mon dossier n’a pas été accepté car mon « conseiller clientèle » n’a pas eu l’opportunité de présenter et de défendre mon dossier auprès de la commission régionale. C’était au-delà de ses attributions et lors de la commission, la seule personne qui aurait pu présenter mon dossier et expliquer pourquoi il aurait fallu m’accorder cet emprunt, n’était simplement pas présente pour le faire…

Mon dossier a donc été rapidement examiné, de manière très froide et avec mon CDI récent, il a été rejeté sans autre forme d’étude.

Les conseillers clientèle, c’est ainsi que se présente parfois les banquiers que nous rencontrons, sont très loin d’être de vrais banquiers justement.

Je me retrouve donc dans une impasse, pas de financement pour acheter « projet liberté » – dois-je abandonner pour autant ? Évidemment pas !

J’essaie de passer par des courtiers en ligne – je passe un temps incroyable à expliquer, à fournir des documents. J’attends…mais mon dossier est rejeté. Les banques qui sont consultées n’ont pas d’historique me concernant…difficile pour elles de s’engager à me suivre…

Une nouvelle fois, c’est le réseau qui va me sauver.

En racontant mes déboires à un membre de ma famille, je vais être mis en relation avec un responsable d’agence bancaire (pas un conseiller clientèle).

Après avoir fait connaissance, celui-ci va me suivre et va me permettre de continuer l’aventure de « projet liberté ».

Depuis projet liberté, il m’a accordé 2 autres emprunts d’ailleurs…et je pense qu’il est content de me compter parmi ses clients 😉

Vous voyez, chers lecteurs, la persévérance finit toujours par payer et un dossier qui peut sembler « mauvais » pour une banque, peut bizarrement sembler tout à fait acceptable pour une autre…

A retenir dans cet article :

Si vous avez un projet en tête et que vous êtes sûr, chiffres à l’appui, que vous allez gagner de l’argent, insistez !

Faites le tour des banques, présentez et défendez votre projet.

Dans la mesure du possible, ne vous limitez pas aux « conseillers clientèles ». Ils sont bien plus souvent des commerciaux que des banquiers.

Traitez directement avec le Directeur d’Agence – pourquoi ne pourriez-vous pas le rencontrer et lui présenter votre projet ? Prêter de l’argent est bien l’une des activités d’une banque, non ? Et le Directeur d’Agence aura bien plus de marge de manœuvre que votre conseiller clientèle.

Autre « leçon » à tirer : votre banquier « historique » n’est peut-être pas le mieux placer pour vous aider. Ne vous dites jamais que si lui refuse, alors vous n’avez aucune chance, c’est faux !

Faites le tour des banques et faites jouer la concurrence.

Dans le prochain article, nous parlerons (enfin) chiffres…achat, frais de notaire, frais d’agence, ameublement, charges, loyers…

Ais je eu raison finalement d’insister sur « projet liberté » ? La suite très bientôt et en attendant…

Restez connectés…

2 thoughts on “Le parcours bancaire du combattant

  1. Quentin

    Il m’est arrivé un peu la même chose, j’ai été voir ma banque en 1er , et, j’ai décidé d’aller voir ailleurs pour comparer.
    Résultat : 4 Refus, 1 banque qui ne ma jamais rappeler
    C’est donc finalement ma banque qui ma suivi, sachant que les loyers couvraient 3 fois le crédit quand même …
    Motif des refus : CDI trop jeunes, certaines banque me trouvaient un taux d’endettement de 45% quand d’autre m’en trouvaient 36%.
    Je ne dirait pas que chaque banque est différente, mais surtout que cela dépend énormément du conseiller que vous avez en face.
    Je me suis retrouver en face de personne qui ne connaissaient vraiment pas grand choses a l’immobilier ( C’est quoi la loi carrez ? … ). On ma même demander de repasser dans 6 mois alors que le compromis était signer depuis 1 mois …

    Enfin bref, il faut savoir insister et défendre son projet …

    Reply
  2. Clairette

    Autre façon de trouver le bon financement : le courtier !
    Seb, je ne sais pas si tu as déjà testé ?

    Bon, c est comme pour tous les autres professionnels, il faut trouver le bon et éviter le branquignole du coin, mais ça peut valoir le coup…

    Exemple : plusieurs banque refusaient d étudier mon dossier car j’étais locataire de ma RP, ou alors ne s engageaient pas sur du 110%.
    Résultats : j’ai non seulement du 110%, mais en plus avec un taux à 2,2 sur 25 ans, avec des mensualités modulables.
    Le seul bémol concerne l assurance : elle est inclue dans le taux ci dessus, mais très élevée par rapport à ce que je peux avoir par ailleurs. En même temps, grâce à M’sieur Hamon, je pourrais en changer dans quelques mois, et donc faire baisser mes mensualités d’environ 25€ / mois.

    En conclusion, ça mérite d être testé 😉

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *